Mes acquisitions du mois de mai

Publié le par audrey

Mes acquisitions du mois de mai
Mes acquisitions du mois de mai

Bonjour! Je vous présente aujourd'hui les petits nouveaux qui sont venus agrandir ma bibliothèque! Deux d'entre eux ont déjà été lus!

-Les primates de Park Avenue de Wednesday Martin:
Wednesday Martin débarque de son Midwest natal dans l'Upper East Side, le quartier le plus huppé de Manhattan, avec son mari et ses deux enfants. Le rêve se transforme rapidement en cauchemar. Wednesday est sur le territoire des primates les plus riches de la planète. Une enclave hostile peuplée de femmes au foyer surdiplômées, glamour, mariées à des patrons de hedge funds et totalement dévouées à la réussite de leur progéniture. Armée d'un calepin et d'un crayon, Wednesday Martin consigne, à la manière de la célèbre primatologue Jane Goodall, les rites, les moeurs, les contradictions et les peurs de ces mères richissimes en quête obsessionnelle de perfection. Public : Adulte.
(mon avis sur ce lienhttp://limaginationdevorante.over-blog.com/2017/05/chronique-21-17-les-primates-de-park-avenue-de-wednesday-martin.html )

-La mythologie viking de Neil Gaiman:
Un récit mettant en scène les dieux de la mythologie scandinave : Odin, le plus puissant, sage, audacieux et rusé ; son fils Thor, fort mais tumultueux ; Loki, un fils de géants, escroc et manipulateur.
Leur légende, ressuscitée ici, illustre leur nature fière et compétitive, leur inclinaison à tromper, leur tendance à être gouvernés par leurs passions.
( mon avis sur ce lien: http://limaginationdevorante.over-blog.com/2017/05/chronique-23-17-la-mythologie-viking-de-neil-gaiman.html )

-La promeneuse de Didier Fourmy:
Frédérique a, depuis toujours, un don exceptionnel pour approcher et comprendre les animaux.
Quand Victor, son ami d'enfance, brillant comportementaliste animalier, lui propose de le remplacer auprès d'une clientèle privée et fantasque, elle accepte, un peu surprise. Promue promeneuse de chiens et experte en chats, elle va découvrir toute une galerie de personnages hors normes et souvent folkloriques.
Il va lui falloir rétablir l'harmonie dans les liens si particuliers qui unissent ces hommes et ces femmes à leurs petits chéris à quatre pattes.
Le comique et la tendresse seront au rendez-vous quand elle arrivera à décrypter silencieusement les confidences, souvent ahurissantes, de tous les chiens et chats sur leurs incroyables maîtres !

-Le vide de nos coeur de Jasmine Warga:
Aysel a pris sa décision: elle doit disparaître. Depuis que son père a provoqué l'accident fatal qui a marqué sa petit ville à jamais, la vie est devenue trop difficile à supporter.
Cependant, elle n'est pas sûre d'avoir le courage d'y arriver seule. C'est alors qu'elle découvre Smooth Passages, un site qui lui permettra de trouver un compagnon pour oser sauter le pas. Elle choisit FrozenRobot, alias Roman, lui aussi victime d'une tragédie familiale.
Aysel et Roman n'ont rien en commun, mais il commencent à s'apprivoiser petit à petit. Lorsque la date fatidique approche, Aysel se pose des questions. Méritent-ils de s'infliger un tel sort quand l'amour semble pouvoir guérir les blessures les plus profondes? Et comment convaincre Roman, dont le coeur est vide depuis trop longtemps?

-Par delà les steppes je te retrouverai de Shannon Hale
Dame Saren est enfermée dans une tour pour sept ans avec sa servante Dashti. Son crime ? Avoir refusé d'épouser Khasar, seigneur d'un des sept royaumes voisins. En fait, la jeune fille s'est fiancée à Khan Tegus, qu'elle n'a jamais vu mais avec qui elle correspond depuis des années. Tandis que Dashti se démène pour assurer leur survie, sa maîtresse, profondément affligée, pleure jour et nuit. Alors, quand Tegus arrive un soir pour parler à Dame Saren, celle-ci ordonne à sa servante de se faire passer pour elle...

-Le jour où j'ai rencontré Cupidon de Suzanne Selfors
Dans un mois, la mère d'Alice, Belinda Amourous, la reine du roman sentimental, doit remettre son prochain manuscrit aux éditions Coeur-Sensible. Or, elle est internée dans une clinique psychiatrique. Pour protéger sa mère, Alice fait croire que celle-ci est à l'étranger, et elle décide d'écrire le roman à sa place. Sauf que la jeune fille de 16 ans ne sait rien de l'amour : elle n'ose même pas aborder le garçon en skate qu'elle regarde passer chaque matin sous sa fenêtre. Jusqu'au jour où elle rencontre un jeune homme étrange qui prétend être Cupidon... Une histoire drôle et profonde, pleine de magie et de charme.

-Presque la mer de Jerome Attal
Deux héros principaux : un jeune médecin tout frais diplômé et une jeune fille d’un petit village qui rêve d’être chanteuse.
Les habitants de Patelin font croire au jeune médecin qu’il y a la mer au village, pour qu’il vienne s’installer. La jeune fille rentre de la Capitale, après avoir échoué à un casting d’un télé-crochet.
Une histoire d’amour va naître entre ces deux-là, dans un village burlesque où tous les habitants jouent l’imposture balnéaire…

-La fille de Brooklyn de Guillaume Musso
Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé :
« Si j'avais commis le pire, m'aimerais-tu malgré tout ? »
Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire. Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d'une main fébrile, et m'a tendu une photo.
- C'est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j'ai contemplé son secret et j'ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
"Un polar à la mécanique vertigineuse. Une fois de plus Musso déboussole et fascine."

-Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck
«Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté.» Ce rêve, la bande d'Hugo va l'exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l'indépendance et l'amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paie cher. Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d'être à la fois un roman initiatique, une fable sur l'amitié en même temps que le récit d'une aventure.
Avec ce livre d'un nouveau genre, Henri Loevenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road-movie fraternel et exalté.

Vous en connaissez, qu'en avez vous pensé?

Bon week end!

Publié dans achetés-gagnés-recus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article