Chronique 9: Le livre de Perle de Thimothée De Fombelle

Publié le par audrey

Chronique 9: Le livre de Perle de Thimothée De Fombelle

Sortie en France le 6 novembre 2014
Editions Gallimard, 16€, 304 pages
Thèmes : imaginaire, 2nde guerre mondiale, amour, magie…

Résumé : Il vient d'un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus. Son grand amour l'attend là-bas, il en est sûr. Pris au piège de notre Histoire, Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie pour trouver le chemin du retour ? Un grand roman d’aventures entre réel et féerie, une éblouissante ode à l’amour et aux pouvoirs de l’imaginaire.

extrait en ligne: http://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F47758.js&oid=41&c=&m=&l=&r=&f=pdf

Critiques de presse
-Ricochet : L'écriture d'une finesse rare avec ses phrases courtes, évidentes, et ses aperçus pudiques sur les psychologies des personnages captive dès les premières pages, tandis que nous mesurons peu à peu la portée universelle de l'histoire, ses interrogations si nombreuses que chacun « méditera » littéralement le roman.
-La presse : C'est un de ces livres qui, quand on les a traversés, restent en nous. Et même s'il y est question de fées, de princes bannis, de mondes imaginaires, il n'est pas un « livre pour enfants », en tout cas pas pour petits enfants. Sa structure complexe, qui valse avec la réalité et la féerie, vise les lecteurs plus aguerris. Peu importe leur âge.
-Actualitte : Plusieurs histoires emmêlées, dont les fils se dénouent lentement, plongeant ainsi le lecteur dans une ambiance énigmatique et onirique, fascinante et troublante qu'il quitte à regret au bout de 300 pages, les yeux embués et le cœur chaviré.
-Telerama : Après Tobie Lolness et Vango, Timothée de Fombelle porte une nouvelle fois la littérature de jeunesse à son plus haut niveau, séduit les lecteurs de tous âges, dont il réenchante le regard. « Les histoires nous inventent », écrit-il, il faut y croire pour qu'elles existent.

Ilian, jeune prince, est exilé de son monde à cause de la jalousie de son frère. Le jeune garçon sera recueilli par la famille Perle, dont le fils, Joshua, est décédé. Il prendra la place du défunt. Quelques années plus tard, Joshua recueil un jeune garçon, qui nous raconte l’histoire d’Ilian / Joshua. C’est un mélange entre deux mondes : le réel et l’imaginaire ; et entre deux époques : maintenant et lors de la seconde guerre mondiale.

Je remercie tout d’abord les Editions Gallimard / On lit plus fort, pour l’envoi de ce livre !
C’est une histoire très originale car elle mêle différentes époques et mondes où l’on voyage avec plaisir ! Certains pourront être découragés par la lecture car il a un côté déstructuré, et le lecteur se sent perdu. Il ne plaira donc pas à tous le monde ! En effet, on passe de l’histoire d’un personnage à un autre, d’une époque à l’autre ou encore d’un monde à l’autre, sans être prévenu.
J’ai eu du mal à comprendre l’histoire, mais plus j’avançais, plus l’auteur nous donnait des éléments, plus je rentrais dans l’histoire et l’appréciais. Les flashbacks nous apportent au fur et à mesure les détails pour comprendre l’histoire et donnent du rythme. Une fois les pièces du puzzle assemblées, on est conquis ! Mais j’avoue qu’il subsiste quand même quelques parts d’ombres… L’histoire reste « mystérieuse » jusqu’à la fin et mérite que l’on s’y accroche !
Tantôt dans un monde féérique tantôt dan s un monde réel, on est plongé dans les deux dans la violence, la bonté et la magie. On retrouve des références à d’autres contes de fées.
En plus d’être très attachants, les héros sont dans une très belle histoire d’amour qu’ils ne peuvent malheureusement pas vivre. A la recherche de leurs amours, de leurs vies passées, les personnages font beaucoup de sacrifices tout au long de leurs vies sans être sûrs d’obtenir ce qu’ils veulent un jour. On ressent la nostalgie de leurs anciennes vies ou de ceux qu’elles auraient pût être… pour construire leurs vies, les personnages ont besoins de leurs passé. Tout comme l’histoire, ils demeurent mystérieux. Plusieurs destins, dont certains personnages ne font qu’un, se retrouvent mêlés, sous fond de féérie et de guerre où l’on retrouve René Char sous son nom de Résistance, Alexandre.
Sous son air un peu rustre, Joshua est quelqu’un de malmené par la vie, qui a un grand cœur et qui a passé sa vie à poursuivre un rêve. Il y a Ilian, traqué par son frère, qui à été exilé pour avoir la vie sauve et il y a aussi Olia, qui a renoncé à tout et qui reste dans l’ombre pour protéger son bien aimé. Sans oublié le narrateur, personnage à part entière qui nous conte beau récit.
Une histoire d’amour, d’exil, de valise, de conte, de violence, voilà ce que raconte le livre de Perle ! De par la façon dont nous est narrée l’histoire, le flou, on a l’impression d’être dans un rêve ou un légende/conte, ce qui explique le côté mystérieux de l’œuvre.

Je conclurais en disant que même s'il n'est pas évident de suivre le fil tout du long, accrochez-vous, le livre en vaut la peine!

ma note 4/5

Thimothée De Fombelle parle de son livre: http://blogs.lexpress.fr/allonz-enfants/2014/11/06/timothee-de-fombelle-le-livre-garde-une-puissance-de-feu-aupres-des-jeunes/

Chronique 9: Le livre de Perle de Thimothée De Fombelle

Publié dans livres chroniques

Commenter cet article

l'imagination dévorante 29/02/2016 15:03

C'est vrai qu'il faut s'accrocher, on ne comprend pas toujours tout! Il y a encore quelques détails un peu flous pour moi. Au fur et à mesure l'histoire s'éclaircie, ce qui m'a donné envie de connaître la suite, mais pas évident de rentrer dans l'histoire et d'y rester! Mais au final quand tout s'éclairci (ou presque) c'est un livre intéressant!

Vinushka 29/02/2016 13:22

Un livre que j'avais emprunté cet été et finalement, pas accroché du tout. Je pense retenter l'emprunt un jour car il a suscité de nombreux coup de coeur et je ne suis pas allée très loin car j'avais un délai pour le rendre (d'habitude je lis mes livres jusqu'au bout à moins que l'écriture me déplaise vraiment. Ici,c'est le côté déstructuré et le fait de ne pas avoir tout compris qui m'a perdue).