Chronique 24 : Tellucidar Tome 1 de Jean-Luc Marcastel

Publié le par audrey

Chronique 24 : Tellucidar Tome 1 de Jean-Luc Marcastel

Jean-Luc Marcastel, né le 14 mai 1969 à Aurillac, est un écrivain français de romans fantastiques et de fantasy, auteur de Louis le Galoup et de Frankia. Dans certains de ses romans, et notamment dans Louis le Galoup, il s'inspire du folklore du Sud-Ouest de la France ainsi que de celui de la Haute-Auvergne.

Résumé : Vous croyez connaître ce monde? Lucas, 18 ans, dans sa petite ville tranquille, le croyait aussi... Mais quand une machine extraordinaire, à mi-chemin entre un insecte, une foreuse et une locomotive sort de la terre juste sous ses yeux, ses certitudes commencent à vaciller. Quand s’en échappe une inquiétante silhouette pas tout à fait humaine qui traîne derrière elle une jeune fille inconsciente aux cheveux blancs, aux yeux violets, aux pouvoirs extraordinaires, habillée comme une princesse aztèque, c’est l’impossible qui devient réel. Et quand cette jeune fille nommée Korè lui dit venir d’un monde situé sur la face intérieure de la Terre, que les hommes partagent avec les descendants des dinosaures, et que ce monde en danger a besoin d’un héros, c’est la Grande Aventure qui s’invite à sa porte... Voulez-vous la vivre avec eux? Tellucidar vous attend.

A la suite de la perte de ses parents, Lucas vit chez son oncle Patrick. Le jeune homme pense que la Tellcorp, entreprise spécialisée dans l’extraction de tellurium, est à l’origine de la disparition de son père. Un jour il reçoit un mail lui donnant rendez-vous, il fera la rencontre d’une jeune fille aux cheveux blancs et aux yeux violets ainsi que de son ami qui s’apparente à un dinosaure…

Ce livre est le premier de la série Tellucidar, on pourrait donc s’attendre à un tome introducteur, or, pour moi c’est plus un genre de préquel, car on ne « découvre » Tellucidar vraiment qu'à la fin. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, notamment car elle est racontée à la 3ème personne, par un journaliste. J’aurais aimé en savoir un peu plus sur lui, d’où il sort notamment, étant donné que nos personnages ne rencontrent pas vraiment grand monde en dehors de la Tellcorp, pourquoi lui… mais j’imagine que nous en sauront plus au fur et à mesure des sorties des différents tomes (du moins je l'espère) ! De même que le lien entre Michael Kirov et et Patrick Pestel.
Ensuite, j’attendais avec impatience l’arrivée en Tellucidar, qui n’est donc parvenue que très tard et dont nous n’avons rien appris… Je suis restée sur ma faim…. L’action est présente vu que durant une bonne partie de l’histoire les personnages fuient, mais comme il n’est question que de fuite ou presque, l’histoire m’a parue longue, les nombreuses descriptions n’aidant pas à accélérer le rythme. Cependant, elles permettent de pouvoir s’immerger totalement dans l’histoire, de s’imaginer les scènes/décors. Le monde créé par l’auteur apporte un côté fantasy et science fiction à l’histoire avec un air de « voyage au centre de la Terre » de Jules Verne, Jurassic Park ou encore « Avatar ». Cet univers est très bien travaillé. De plus, la présence de superbes croquis permet de bien visualiser les personnages. Je regrette d’ailleurs de ne pas retrouver les mêmes dessins des personnages dans le livre sur la couverture, bien qu’elle soit jolie, je pense que cela aurait été mieux ! Je trouve que l’histoire à un côté moralisateur, c’est à dire, qu’il ne faut pas piller les ressources et ne pas voir que l’aspect financier, au risque d’être néfaste à la vie.
Côté personnages, je ne me suis pas particulièrement attachée à eux, à part Kshaann, un genre de dinosaure (ne faite surtout pas comparaison devant lui !) pour être précise c’est un Cohuatli, sous ses airs de dandy majordome anglais, il s’avère très fort et drôle (malgré lui). Patrick, l’oncle est aussi intéressant : il est présenté comme étant photographe, calme, mais il est bien plus que ça ! J’ai aimé le découvrir. A côté d’eux, nos deux héros m’ont parus « ternes » : Lucas est assez renfermé et Koré bien qu’ « exotique » ne m’a pas parue plus intéressante. D’accord elle est belle, forte, intelligente, courageuse et connaît la guerre, mais voilà… il n’y a pas eu le « petit truc » et leur relation me dérange un peu.
Vous l’aurez compris, je ne suis pas fan de ce premier tome, cependant, je pense que la suite peut être intéressante, je la lirai donc pour pouvoir ainsi me prononcer!
Ma note 3/5

PS : n’oubliez pas le petit concours épinglé sur ma page, il se termine le 13/05/16 !
https://www.facebook.com/limaginationdevorante/?fref=ts

pps: ce livre m'a permis d'obtenir 9 points sur 30 au défi du mois PKJ!!

Publié dans livres chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article