Chronique 4-17: La nostalgie de l'ange d'Alice Sebold

Publié le par audrey

Chronique 4-17: La nostalgie de l'ange d'Alice Sebold

résumé: Assassinée par l’un de ses voisins, Susie observe le monde depuis son paradis. Elle voit sa famille désespérée, essayer de se remettre petit à petit de sa mort. Mais son meurtrier, lui, est toujours là. Invisible, personne ne pense à lui. Et pourtant, c’est lui qui l’a tué. Alors Susie essaye de se rapprocher de son père, de lui indiquer la bonne voie. 
Mais rien n’est aussi simple. 
Tandis que sa petite soeur Lindsey dresse un mur autour d’elle, son père ne sait plus qui croire, quoi faire, alors que sa mère s’éloigne de plus en plus de ce qui a été leur famille pendant 14 années. Susie tente alors de leur faire prendre conscience de sa présence près d’eux pour les soutenir, qu’ils reforment une famille heureuse, comme avant.

 

L'histoire est différente de celle dont on a l'habitude (en tout cas pour moi!). Le héros est généralement le personnage principal, ici ce n'est pas le cas. Suzie est morte, mais c'est à travers ses "yeux" que l'on voit l'histoire. Elle nous raconte ce qu'elle voit sur Terre depuis son paradis et ses souvenirs.
Chaque personnage est attachant, ils essayent de survivre a ce drame comme ils le peuvent,  mais ceux que j'ai préféré sont le père et la soeur, car ils ont l'air plus affectés que les autres, ils se démènent plus. J'ai aussi beaucoup aimé le personnage de Ruth, jeune fille particulière mais attachante!
Suzie n'étant pas le personnage principal, j'ai trouvé que le fait que ce soit elle qui raconte l'histoire fait que l'on se sent moins impliqué, il y a moins d'émotion. Il y en a quand même, car il s'agit d'une histoire sordide concernant un enfant, mais je pense qu'il y aurait pu y en avoir plus.
J'ai trouvé dérangeant qu'on nous dise très tôt qui est le coupable, j'aurais aimé pouvoir chercher tout au long du livre, me questionner sur tout les personnages, mener l'enquête...

En conclusion je dirai que les personnages sont interessants, de même que l'histoire, mais la narration fait que je n'ai pas totalement apprécié l'histoire comme elle aurait dû l'être.
Ma note 3/5

 

Un film dérivé du livre est sorti sous le titre de "The Lovely Bones" réalisé par Peter Jackson en  2009, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de le voir.

Chronique 4-17: La nostalgie de l'ange d'Alice Sebold

Commenter cet article