Chronique 45 : Le caméléon d’ Angela Behelle

Publié le par audrey

Chronique 45 : Le caméléon d’ Angela Behelle

Résumé :
Les garçons croient-ils aux contes de fées ?
Drôle de question !
Surtout quand ils approchent la trentaine, ressemblent à des anges au corps sublime, gagnent bien leur vie grâce à un travail qui les éclate, conduisent des voitures de luxe, ont un appartement de rêve, des copains à la pelle et une petit amie qui recueille les suffrages de leur famille tout en flattant leur orgueil.
Franchement, à quoi ça servirait de verser dans des fariboles de ce genre ?
Un train entre Lille et Paris n’a rien d’un carrosse, un appartement parisien, rien d’un palais, et une clé USB, rien d’une baguette magique.

 

Originaire du Pas de Calais, Angela Behelle poursuit des études en droit à Lille et réside actuellement en Bourgogne
En juin  2012, elle publie en format numérique une saga érotique évoquant la vie d'une société secrète créée par des hommes influents pour répondre à tous leurs désirs. Rapidement, cette histoire déclenche la polémique sur les réseaux sociaux. En 2013, La société, série de dix volumes, est éditée en version poche aux Editions J'ai lu et une adaptation cinématographique est annoncée dès 2014.
Détestant la vulgarité trop souvent associée à la littérature érotique, Angela Behelle est l'auteure d'une dizaine de romans sentimentaux publiés notamment chez J'ai lu, Pygmalion et aux Editions Blanche.
En 2016, une information provenant de la blogosphère dévoile qu'elle publie également sous un autre nom de plume, Sylvie Barret

site: https://angelabehelle.com/

Deux jeunes gens se rencontrent dans un train mais n’osent se parler. Le destin leur donne un petit coup de pouce, mais tous deux se cachent des choses qui compliquent tout.

Dès le début, j’ai accroché à l’histoire ! Dans les premières pages, je me suis demandé si j’avais affaire à un homme ou à une femme. J’ai apprécié d’avoir quelques pages avec le point de vu de l’autre personnage.
La couverture avec la chaussure m’a fait penser à Cendrillon, on peut dire que c’est cette histoire, mais à notre époque. Je n’aurais pas pensé que  cette personne jouerai le rôle de marraine la fée, en effet, au début je ne l’aimais pas mais elle  a beaucoup évolué ! Nos deux personnages principaux sont très attachants. Mat, le beau gosse,  fait tout pour retrouver sa belle, la conquérir et la garder et Alex elle, essaie de garder ses distances sans y parvenir. Un vrai conte de fée comme on aimerait en vivre !
Au cours de l’histoire, on finit par comprendre le titre, qui est assez énigmatique et il faut dire qu’il est plutôt bien trouvé.
En conclusion, je dirais que c’est un très bon conte de fée moderne, accrocheur du début à la fin, qui se lit vite malgré ses 551 pages.
Ma note 5/5

Commenter cet article