Chronique 37 : La Maison de la Nuit, Tome 8 : Libérée de P.C. Cast et Kristin Cast

Publié le par audrey

Chronique 37 : La Maison de la Nuit, Tome 8 : Libérée de P.C. Cast et Kristin Cast

Résumé : En sécurité sur l'île de Skye de la Reine Sgiach, Zoey veille au rétablissement de Stark, désormais son Consort. Mais alors que Aphrodith et Darius retournent à Tulsa, Zoey décide de rester quelques jours de plus sur l'île, pour vraiment se reposer.
Cependant de son côté, Neferet, frustrée par l'échec de Kalona, décide de terminer le travail elle-même. Mais elle a invoqué les Ténèbres, et celles-ci doivent être nourries. Et si ce n'est pas la mort de Zoey, pourquoi pas celle de l'un de ses proches ?
Tandis que plus personne n'est protégé de la colère de Neferet, désormais revenue à Tulsa, Rephaim, partagé plus que jamais entre sa loyauté envers son père Kalona et son amour pour Stevie Rae, devra faire un choix entre eux deux..
Par ailleurs, Kalona appréciant peu d'être lié à Neferet pour l'éternité, est plus que déterminé à se détacher de son emprise...

Phyllis Christine Cast (ou P.C. Cast) est née en 1960 à Watseka dans l'Illinois. Elle est connue pour ses romans La Maison de la nuit (House of Night) qu'elle a coécrits avec sa fille Kristin Cast. Elle a grandi en alternance entre l'Illinois et l'Oklahoma. C'est là qu'elle se découvrit un amour pour les chevaux et pour la mythologie. Après le lycée, elle s'engagea dans l'armée de l'air où elle suivit des cours de communication publique. Elle vit actuellement dans l'Oklahoma en compagnie de sa fille, qui est étudiante à l'université de Tulsa où elle-même enseigne l'anglais.
Kristin Cast poursuit ses études à l’Université de Tulsa, Oklahoma, où elle étudie la biologie et voudrait se spécialiser dans les maladies infectieuses. Elle a déjà gagné plusieurs prix pour sa poésie et ses travaux journalistiques. Elle écrit actuellement la série House of Night, fantasy pour jeunes adultes, avec sa mère, P.C. Cast

Zoé vient de rentrer de l’au-delà et n’aspire qu’à la tranquillité. Elle reste donc sur l’ile de Skye, mais la réalité finie par la rattraper…

Quand j’ai commencé la série, j’aimais beaucoup, mais je trouve que depuis quelques tomes on tourne en rond. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai pris de l’âge ou si c’est vraiment l’histoire qui s’essouffle, mais il faut dire que nous en sommes tout de même au 8ème tome ! Neferet est toujours aussi mauvaise et réussi toujours à s’en sortir, encore des morts et Zoey et ses amis sont toujours là pour sauver les autres. Bref, toujours la même!
L’histoire est racontée sous divers points de vu ce qui nous permet de mieux comprendre les différents personnages, mais il y en a peut être, justement, un peu trop.
Niveau action, il n’y en a pas beaucoup, c’est assez plat, mais je pense que les évènements qui s’y passent sont capitaux pour la suite (du moins je l’espère sinon aucun intérêt !) et la fin me donne envie de connaître la suite !
Certains personnages se retrouvent dans le royaume de Nix, alors qu'ils ne sont pas vampires, je trouve ça un peu bizarre.
..
La romance entre Lucie et Rephaim est touchante, Lucie ne s’attache pas au physique et on voit que les méchants ne le sont pas toujours totalement.
En résumé, ce n’est pas un tome passionnant (du moins pour ma part), mais encore une fois, la fin relève tout et donne envie de continuer la saga.

Ma note 3/5

Publié dans livres chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article