Chronique 23 : Pucked, Tome 1 : Hard Boy d’Helena Hunting

Publié le par audrey

Chronique 23 : Pucked, Tome 1 : Hard Boy d’Helena Hunting

Helena Hunting vit près de Toronto, au Canada. Diplômée en littérature, elle a publié plusieurs romans devenus de véritables succès, notamment en France avec Bad Boy et Dark Love (City).

Résumé : Avec un célèbre joueur de hockey pour demi-frère, Violet connaît bien la réputation sulfureuse de ses camarades de jeu. Notamment du capitaine de l'équipe, le légendaire Alex Waters qui fait rêver toutes les filles. Mais un jour, la jeune femme découvre qu’Alex n’a rien du simple sportif écervelé, qu’il sait aussi se montrer intelligent et subtil. Complètement sous le charme, elle passe une nuit avec Alex qui se révèle très doué dans le maniement de tous les styles de bâtons… Violet pense que cette nuit magique n’était justement que cela : une nuit. Elle se trompe. Il est impossible de ne pas s’attacher à quelqu’un comme Alex. Le problème c’est que les médias décortiquent la vie du joueur vedette et Violet n’a pas du tout envie de se retrouver sous le feu des projecteurs…
Intense, haletant et sensuel : une Love Story incomparabl
e.

J’ai entendu parler de ce livre à sa sortie (où un peu avant), rien que de savoir que l’un des thèmes était le hockey, je n’ai pas eu envie de le lire, d’autant plus que je ne suis pas fan de la couverture (je sais, ce n’est pas bien de juger un livre à sa couverture !) ! Puis, à force d’en entendre parler, j’ai fini par lire le résumé et un court extrait. Résultat, j’ai ri, et il est très vite passé dans ma PAL !

« Hard boy », c’est le 1er tome de la série d’Helena Hunting « Pucked » qui en compte 4. C’est l’histoire de Violet, qui a pour demi frère Buck, un célèbre hockeyeur. Elle est bien placée pour connaître la réputation de ces garçons et s’est promis de ne pas sortir avec l’un d’eux. Lors d’un match où elle est allée voir son frère jouer, elle fait la rencontre du beau capitaine, Alex Waters, qui a lui aussi une jolie réputation (paraît il) ! Violet succombera t elle au charme d’Alex ?

Sur ce genre de littérature, je suis assez difficile, mais je dois dire que celui-ci, j’ai adoré ! Pourquoi ? Parce qu’ici, les personnages n’ont pas un passé douloureux, il n’y a pas de domination, c’est délicieusement sensuel, les rôles sont inversés, c’est la fille qui mène la danse et on ri ! Certains disent qu’il y a trop de scènes de sexe et que c’est vulgaire, je ne trouve pas !

Violet est une jeune comptable dans l’univers du hockey, j’ai bien aimé son personnage. Elle est bavarde, complètement déjantée, gaffeuse, surtout lorsque elle est en panique ! Elle m’a bien fait rire, elle a de la répartie et a des idées étranges ! C’est quelqu’un d’attachant.
Alex Waters, d’origine canadienne, est le capitaine de l’équipe de hockey des Hawks. Beau, sexy et gâté par la nature, toutes les filles lui tournent autour et a une réputation sulfureuse. Mais sa réputation n’est qu’une rumeur. On le découvre en même temps que Violet. Il est en fait timide, pas toujours très sûr de lui, intelligent, charmant, drôle, ne supporte pas la pression et fait tout pour obtenir ce qu’il veut. Bref, c’est un garçon comme on en rêve (du moins moi !), à l’opposé de ce qui se dit sur lui, ce n’est pas un macho dominateur comme de nombreux personnages masculins que l’on rencontrent dans ce genre d’histoire. Il nous présente deux facettes de lui : celui qu’il est réellement et celui du personnage public dont le comportement est dicté par la pression et par Dick, son agent (qui porte bien son nom !).
Il y a aussi Buck, le demi frère de Violet, qui joue dans la même équipe qu’Alex, que la jeune femme surnomme Yéti. Il a bien sûr la même réputation que son capitaine, à la différence que la sienne est réelle ! Il a un côté un peu simplet mais est très protecteur vis à vis de sa sœur.
Côté écriture, j’ai apprécié qu’il y ait des chapitre du point de vu d’Alex, c’est fluide, ça se lit bien, même si je reconnais qu’il y a certaines lourdeurs notamment avec le mammouth, le castor ou encore la queue monstre.

En conclusion, c’est un livre qui porte bien son nom (Mr Waters est chaud !), très agréable à lire et hilarant que je recommande. Il est comme ces petits bonbons au sirop d’érable ! Hâte de découvrir la suite qui portera sur Buck, personnage survolé dans ce premier tome, mais qui m’a l’air tout aussi digne d’intérêt !

Ma note 4.5/5

Publié dans livres chroniques

Commenter cet article