chronique 1 L’assassin royal tome 1 : l’apprenti assassin- Robin Hobb

Publié le par audrey

chronique 1  L’assassin royal tome 1 : l’apprenti assassin- Robin Hobb

Résumé : Dans le royaume des Six-Duchés battu par les vents, Fitz, bâtard d’un prince, rejeté par sa famille, est élevé à la cour par le maître d’écurie de son père. Mais le roi décide de lui faire enseigner une science redoutable : l’art de la magie. Et qui plus est, dans l’intérêt du royaume, il devra également apprendre à devenir un assassin…

Ce que j’en ai pensé : je suis tombée sur ce livre, qui apparemment est très connu, par hasard. En accompagnant ma mère au kiné, celle-ci a remarqué que j’avais toujours un livre avec moi, elle m’en a donc prêté quelques uns dont celui-ci.

« L’apprenti assassin » est le premier tome de la série « l’assassin royale » écrit par Robin Hobb.

Fitz Chevalerie est le bâtard de l’héritier du trône des Six-Duchés. Il nous raconte son histoire dès son arrivé au château de Castelcerf, à 6 ans, son grand père l’y ayant déposé, faute de moyen de l’entretenir. Bien que très jeune, Fitz semble disposé au Vif, ancienne magie obscure, lui permettant de se lier aux animaux. N’étant pas purement de sang royal, il ne sera pas accepté de tous et ne mènera pas une vie facile. Il deviendra, à 14 ans, homme lige du roi et s’entrainera à devenir assassin. Sa première mission se finira au péril de sa vie.

Avant le commencement de l’apprentissage, je trouvais l’histoire plate, ennuyante, longue à démarrer, j’avais même envie d’arrêter, mais la kiné était tellement contente de me prêter ses livres que je me suis forcée. Bien que ce ne soit pas le genre de livre que je lis habituellement il ne m’a pas déplu. On y découvre deux sortes de magies : celle du Vif (communication avec les animaux, se retrouver dans leur esprit) et celle de l’Art (communication télépathique entre membres royaux). J'ai d'ailleurs beaucoup aimé cette relation avec les animaux. On évolue dans un univers d’intrigues politiques, de trahisons et dans une ambiance sombre. La narration se fait à la première personne ce qui nous permet de nous mettre dans la peau de Fitz et de s’attacher au personnage. Les prénoms des personnages démontrent leurs qualités, ce qui nous permet d’avoir une idée du personnage dès sa rencontre, ce qui je trouve est original mais j’ai eu un peu de mal à m’y faire au début et à ne pas me mélanger. En conclusion, je ne peux pas dire que j’ai adoré ce livre mais je ne l’ai pas détesté non plus. Ce n’est pas une histoire qui restera gravée dans ma mémoire, mais je pense que pour les adeptes du genre, elle peut être intéressante. Les personnages sont assez bien travaillés pour que l’on puisse se les imaginer et s’attacher à eux… ou pas !

edit: autres tomes/oeuvres de l'auteur:
-l'assassin royal tome 2: l'assassin du roi de Robin Hobb
-L’assassin royal tome 3 : la nef du crépuscule de Robin Hobb
-L’assassin royal tome 4 : le poison de la vengeance de Robin Hobb
-l’assassin royal 5 : la voie magique de Robin Hobb
-l’assassin royal 6 : La Reine solitaire de Robin Hobb
-l’assassin royal tome 7 le prophète blanc de Robin Hobb

-Les aventuriers de la mer tome 1: le vaisseau magique de Robin Hobb

Publié dans livres chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article