chronique 5 l'assassin royal tome 2: l'assassin du roi de Robin Hobb

Publié le par audrey

chronique 5 l'assassin royal tome 2: l'assassin du roi de Robin Hobb

Le Cycle de l’Assassin royal a été écrit par l’écrivaine américaine Margaret Lindholm, sous le pseudonyme de Robin Hobb, et sorti entre 1995 et 2004.

L’assassin du roi a été publié en français le 5 février 1999 aux éditions Pygmalion (ici l’édition Piment livre de poche) et constitue le deuxième tome de l’assassin royal.

En anglais, cette saga est composée de deux cycles distincts : The Farseer Trilogy (La Trilogie des Loinvoyants, tomes 1 à 6) etThe Tawny Man (L’Homme fauve, tomes 7 à 13). Ces deux trilogies ayant le même héros (Fitz Loinvoyant), elles ont été regroupées dans l’édition française, qui se compose de pas moins de 13 tomes !

Il est désormais possible de retrouver ce cycle sous la forme de 4 tomes, toujours publiés par l’éditeur Pygmalion, sous le nom de La Citadelle des ombres.

Par ailleurs, Robin Hobb a publié un autre cycle se situant dans le même univers que Le Cycle de l’Assassin Royal, mais dans un lieu et avec des personnages différents : Les Aventuriers de la Mer. Composé de 9 tomes, il se situe chronologiquement entre les tomes 6 et 7 de l’Assassin Royal.

résumé: Fitz, le bâtard royal, a survécu à sa première mission meurtrière qui a failli lui coûter la vie. Revenu à la cour, il retrouve celle qu'il a aimée mais ne peut lui déclarer sa flamme sous peine de la condamner. Autour du trône s'élaborent de complexes intrigues dont il pourrait être la victime. Fin stratège, il parvient à contrer certains desseins malveillants alors que les pirates rouges menacent le royaume...

Suite au dernières manigances de Royal, où Fitz et Burrich n’en sont pas ressortis indemnes, notre jeune bâtard a bien du mal à se remettre. De retour au Six Duchés, il doit se réhabituer à la vie de la cour avec tout ce que cela comprend (complots, apprentissage de l’art et du combat). Il y retrouve son amie d’enfance et découvre l’amour. Il sauvera la vie d’un jeune loup capturé par un marchand et créera des liens très forts avec.

Même si je n’avais pas particulièrement apprécié le 1er tome, la fin m’avait donnée envie de connaître la suite. Nous retrouvons Fitz dans les montagnes qui tente de se remettre, il n’est pas décidé à rentrer au Six Duchés jusqu’à ce qu’il voie Molly en danger dans un rêve. Dans ce tome, j’ai trouvé Fitz plus mature et moins timide (dans le 1er tome, il me paraissait par moment un peu disons… « simplet »). J’ai aimé sa relation avec Patience, qui tente de le protéger, se considérant comme mère et fils. Kettricken se révèle être une guerriere, quelqu’un qui sait ce qu’elle veut, elle agit ! Royal, fidèle à lui même continu les complots pour accéder au trone, on voit qu’il est prêt à tout !

Fitz fait la rencontre d’un jeune loup. Il sait qu’il ne doit pas s’attacher à lui, mais ils créeront tout de même des liens. Le vif serait dangereux : il transformerait l’humain en l’animal avec qui le lien est créé. En effet, le jeune homme aura parfois l’impression d’être un loup : il parlera de son museau, de ce qu’il sent… Les liens entre animaux et humains sont très présents, on le voit avec Burrich, même s’il ne possède pas le vif : « Renarde avait vécu longtemps pour un mâtin, mais encore trop peu pour le cœur de Burrich. Se lier à un animal, c’était se promettre cette souffrance dans l’avenir ; j’avais déjà eu le cœur brisé assez souvent ».

Certaines choses m’ont surprise, notamment le fou : « Le fou constituera toujours un des grands mystères de Castelcerf. On peut presque affirmer que, de ce qu’on sait de lui, rien n’est assuré. Son origine, son âge, son sexe et sa race sont tous sujets à conjecture. » Pour moi, le fou est un jeune homme. Et le fait de reprendre au début le 1er tome m’a un peu dérangé : bien sûr, il est toujours mieux de reprendre quelques éléments, mais la j’ai trouvé répétitif avec l’impression de relire une partie du tome précédent.

En conclusion, un second tome bien mieux réussi que son prédécesseur !

Ma note : 3/5

Publié dans livres chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article